Organiser des Régates

CVB-CM une équipe aguerrie

Depuis de nombreuses saisons le Club de la voile de Bordeaux sait organiser des régates et a capitalisé un savoir faire transmis sur plusieurs générations en vue d’assurer leurs bons déroulements.

Un programme bien chargé

Régater ne peut se faire sans la participation d’équipes de bénévoles, des adhérents du Club ou des parents de coureurs. Lors de certaines régates des ressources extérieures sont engagées, soit de la FFV ou certaines infrastructures mises à disposition par la ville de Carcans.

Anticiper c’est programmer

Bien en amont des régates différentes équipes complémentaires se répartissent les travaux en fonction des activités à venir.

En premier lieu l’élaboration du calendrier par le bureau du CVB-CM en partenariat des associations des séries et de la FFV. A partir de cette projection les avis de course seront publiés. Selon les types de bateaux et du nombre de coureurs les Instructions de courses seront rédigées (un travail d’expérience). A partir de l’édition du calendrier les inscriptions seront lancées, réceptionnées  et clôturées jusqu’au jour de la régate.

Accueillir c’est de la logistique

Une équipe accueille les concurrents au CVB-CM Club de la voile de Bordeaux, valide leurs inscriptions et leurs donne les informations utiles de sorte à commencer sans difficultés la compétition sur l’infrastructure du site de Bombannes à Carcans Maubuisson.

P(réparer)

La logistique aux fins d’organiser des régates de différents types nécessite l’entretien et la préparation des bâtiments, des infrastructures tels que pontons, mouillages, accès plages, parcs à bateaux et parfois la conception d’installations spécifiques.

Entretenir

La maintenance des bateaux du CVB-CM qui permettent d’encadrer une régate est essentielle ; reprise d’accros sur les coques, vérification des commandes et moteurs qui sont assurées par des partenaires locaux ; comme les dépannages d’urgence sur site pendant la régate.

Pr(êts)paration

Des adhérents mettent leur matériel personnel à disposition, tels que bateaux pointeurs, viseurs et assistances. Certains sont prêtés par des acteurs locaux comme l’UCPA, le CVHM ou Médoc Nautique.

Provisionner

Planifier les commandes de matériel et de carburant des bateaux mais aussi les réserves de nourriture en cuisine. Car lors de certaines manifestations la gestion du bar et de la cuisine est primordiale. Le point stratégique favorable à entretenir l’ambiance et assurer le réconfort de l’équipage comme sur tous les bateaux de marine du monde.

Partager en amitié

A l’égard de tous, le bar du club-house reste un point de ralliement. On peut y commander une assiette rapide, un sandwich, un panier repas, une boisson. Également la salle à manger affectée aux repas des personnes impliquées dans la régate ou ceux programmés dans la compétition et destinés aux concurrents.

De la convivialité !!

Des bons moments

A chacun des repas il y a du travail contraignant en cuisine et invisible, pourrait-on croire, du flux tendu ; ou quand le bar est pris d’assaut. Mais aussi de l’implication effective au service à table puis à débarrasser et nettoyer les tablées. Un travail astreignant à réaliser à chaque régate par une équipe de fidèles amis ; il en faut de l’amitié et abnégation consacrées à ces moments forts de mobilisation.

Communiquer Informer

Comme la pavillonnerie qui sert à communiquer avec les coureurs (IC et RCV) les équipements informatiques et imprimantes doivent être impérativement opérationnels. Fiabilité et lisibilité des affichages des IC et leurs modifications tout comme de la présentation des classements successifs des manches.

Fiabilité des VHF sur l’eau façon de communiquer entre le comité et tous les acteurs impliqués dans la succession des manches de la régate !!

Sur l’eau, coordonner et diriger

Celui qui est le Maître Principal, celui qui communique avec tous et organise sur l’eau la régate, c’est le Président du comité de course. Mais tout seul il ne peut rien sans une équipe solide à son bord ; décompte clair et précis du chrono de la procédure de départ, hisser – affaler les pavillons à la juste seconde (art 26 RCV), effectuer des visées et des mesures de vent constantes, veiller au secrétariat, notes et envois au PC des informations de course.

Un commando

Connivences avec le traceur afin de s’assurer de l’emplacement du parcours, avec le viseur qui établit la ligne de départ, avec le bateau arrivée qui note l’ordre des concurrents et les bateaux pointeurs collationnant les observations sur le parcours ; exigence avec le leader « sécu » et les bateaux de surveillance lorsqu’il faut assister les coureurs en difficultés.

A terre, le Poste de Commandement

Son correspondant essentiel, à terre, le PC course qui attribue les VHF, leurs fréquences respectives sur les différents parcours. Mais aussi réceptionne les résultats de l’ordre des arrivées, destinés au calcul du classement intermédiaire. Lui qui note toutes les informations utiles, ce qui permet à l’organisation de prendre toutes décisions majeures en temps réel.

Le Jury

Instance chargée de faire respecter les règles de la course à la voile qui après avoir été sur les parcours, arbitrant en direct, s’inquiète du signalement d’éventuels manquements à l’émargement, de la limite du temps de dépôt des réclamations. Le Jury réceptionne les réclamations et confirme les pénalités et disqualifications déclenchant la mise à jour des classements.

La Jauge

Les jaugeurs inspectent les bateaux qui doivent passer les vérifications des cotes et normes, les gabarits et règles propres à chacune des séries. Un travail précis et difficile de métrologie des équipements. Ayant éventuellement observé des anomalies sur certains bateaux durant la course sur l’eau le jaugeur arbitre portera ses constatations devant le jury.

La « Com » évènementielle

La communication c’est aussi l’affaire de correspondants du club chargés d’articuler les évènements, selon leur importance, avec les journalistes, TV et photographes et les représentants des différentes classes.

Son rôle : promotionner les régates auprès des différents acteurs institutionnels. Ce travail se commence bien avant la cérémonie d’accueil et se prolonge jusqu’à la remise des prix, puis la publications des articles qui commentent ces divers évènements.

de la Bienveillance

La course des concurrents n’aurait pas lieu sans l’investissement et la coordination de tous ces acteurs. Cette direction menée par la présidence du CVB-CM et son bureau, afin d’organiser des régates, allie des impératifs quelquefois difficiles et opposés (selon l’importance de la régate). Il y a les institutionnels, les sponsors, les coureurs, les entraineurs. Mais surtout ceux que l’on remercie toujours à la remise des prix, ces Volunteers sans qui la régate n’a pas lieu et sont pour la plupart d’anciens compétiteurs ou passionnés de la voile qui rendent ce qu’ils ont reçus un jour, en d’autres circonstances.

Merci à tous !!

M.B

FrançaisEnglishDeutschNederlands