Jean-Jacques Grangchamp et son finn

Dériveurs solitaires, la Coupe GRANCHAMP

Régates de Pâques dans le SUD OUEST

Les dériveurs solitaires dans le sud-ouest de la France, c’est la coupe GRANCHAMP, trois jours sur un plan d’eau d’exception pour des bateaux mythiques !! Une reprise des compétitions attendue tout l’hiver pour une nouvelle saison. Clémence d’une météo de printemps, espérons le, dans un cadre grandiose par l’immensité des perspectives du lac de Carcans Hourtin. Qualité d’une nature encore exempte d’altérations majeures pour le plaisir de s’affronter. D’abord face aux éléments parfois exigeants comme aux concurrents eux aussi parfois ombrageux. Car c’est le propos en Finn, Yole OK ou Europe, ça se mérite !! Dans un combat toujours loyal (premier paragraphe des RCV) !! De l’amitié, du fairplay sur un parcours que le comité et son traceur ont l’amabilité d’implanter à Malignac.

Dériveur solitaire le Finn

Pour le Finn il faut la force d’un athlète et surtout de la finesse. Finesse des réglages entre le mât et sa grand-voile (l’aérodynamique) et des placements précis pour des manœuvres difficiles et instables.
Un bateau idéal pour la compétition et la formation de barreurs affutés. Mais parfois pour des profils plus aguerris de navigateurs expérimentés à la recherche d’une certaine plénitude.

La traditionnelle Coupe Granchamp c’est en mémoire de la famille Granchamp. Elle fut impliquée dès la création du CVB dans la pratique de la voile, et sur plusieurs générations. Les parents, voilerie réputée, mais aussi Jean-Jacques entraineur de haut niveau. C’est lui que nous croisons aux régates du CVB-CM en train de préparer son bateau. Discrètement, toujours à donner un conseil ou à entretenir la cohésion du groupe auprès de l’école de voile. Car c’est là sa famille et la vie du CVB-CM en fait partie.

Coupe Granchamp

Voilà ce que vous apportera ce week-end en Finn, Yole OK ou Europe lors de la Coupe Granchamp dans le sud-ouest de la France; des journées rythmées par les coups de trompe des signaux à terre ou des procédures de départ du Comité de Course sur l’eau. Mais aussi la convivialité de se retrouver au club house pour se réconforter au bar. Ou discuter, avec fair-play des moments forts (réclamations – tapis vert – avec pondération) pendant les diverses manches courues.

Le rassemblement des solitaires en Aquitaine