Régates Catamaran au CVB-CM

11novembre au 14 novembre 2021 
INC – F18 – F16(coupe nationale) NACRA15 – SL16 – 15.5
DART18 – HC16(spi) – INC(minimes) HC16 sans spi (championnat de France)

Édition 2021

Dimanche 14 novembre , le clap de fin de ce 52ème GPA a été donné avec la dernière étape  réservée aux catamarans.

Je remercie tous les participants,130 coureurs venus de Suisse, Pays Bas, Belgique et de toute la France.
répartis sur 75 bateaux pour leurs participations à ces régates.

Cette année, toujours un peu compliquée à cause de la crise sanitaire marque un léger fléchissement du nombre d’inscrits par rapport aux éditions précédentes.  Le championnat de France Hobie Cat 16 n’a pu être validé faute d’un nombre de concurrents suffisants. La météo, très clémente, n’a pas fourni les vents que l’on aurait pu espérer en cette saison.

Cela n’a pas empêché de lancer une dizaine de manches qui valident cette édition. 
Toute la réalisation a pu être faite grâce à la participation active de tous les bénévoles, des comités de course, jury, commissaires aux résultats, je les en remercie très sincèrement, ainsi que la très grande sportivité de tous les participants. 

La saison se termine, nous préparons déjà de très beaux challenges à relever en 2022, un championnat de France minimes, un championnat du monde Open Skiff, des régates de club dans lesquelles je souhaite une forte participation de chacun et bien évidement le 53ème GPA.

Philippe Cessac
Président CVBCM

Albums GPA Catamarans 2021
Les concurrents se préparent …
Des moments bien différents pour régater …
Remise des prix et réconfort …

En compétition par Série ou Intersérie catamaran

Régater en voile pour tous types de supports, en équipage ou solitaire, c’est évaluer en permanence ses vulnérabilités. Composer avec les évènements en cours de navigation tant pour le bateau que pour ceux qui constituent l’équipage, tout un art !

Ça Box(e) in rules  

Ça rouspète souvent, un peu avant l’inscription des régates en inter-série. Pour un compétiteur le calcul d’un temps de course, compensé par un coefficient directeur, c’est pas rien !! Le temps qu’un coureur doit sur une heure, ça parait toujours injuste vis à vis d’une autre série de bateau.

Tu te rang compte !!

Un handicap pas si équitable… En voile une cotation par un taux à appliquer égalisant les chances des concurrents ; en s’estimant à une certaine valeur pour se classer à son rang… correspondant ?

Ratingévaluation

Extrait de passion-voile.fr
Pour simplifier le calcul de la compensation en temps sur une manche, il existe une formule simple. Temps réel d’un bateau × coefficient directeur. Exemple : un 420 fait une manche d’une heure et son coefficient directeur est 0.9346 donc : 60 × 0.9346 = 56 minutes

S’avant à c’jeu

D’autres concurrents s’inscrivent sur des supports anciens dont le rating est très avantageux. Une manière d’être sur le podium en inter-série… Le désir de gagner, une façon de prendre sa revanche ; démontrant que la course au matériel performant est un leurre ? En effet les nouvelles séries ne jouent-elles pas de leur influence afin d’obtenir une cotation attractive ? Pour être bien vendues !!

in Cap is Rating

Extrait de www.etymonline.com
Hand in Cap : Jeu dans lequel deux parieurs engagent un arbitre neutre pour déterminer les cotations dans une compétition inégale.  Les parieurs mettaient leurs mains tenant l’argent parié dans un chapeau ou une casquette… Le sens verbal initial, était «de gagner comme dans un jeu de pari»

Par extension : aux courses de chevaux, pour égaliser les chances entre les concurrents l’arbitre décrète qu’un cheval supérieur aux autres doit porter un poids supplémentaire comme «handicap». Progressivement on attribua cette signification aux personnes présentant un déficit mental ou physique.

Nonper pour ses pairs

Umpire ·> noumper, from old french, du vieux français nonper « nombre impair, pas pair », en référence à une troisième personne pour arbitrer entre deux concurrents – prononciation défectueuse de noumpere, entendu comme un oumpere.  À l’origine du terme Umpire terme légal utilisé comme arbitre dans les compétitions.

s’Jauger un gage d’équilibre

Similaire à un catamaran, un équipage peut ajouter de la plus-value à compléter ses décisions en actions potentielles pour augmenter son efficacité, comme avec deux coques.
Histoire océanienne
extrait : « on peut parler d’efficience avec un catamaran, en effet inspiré des pirogues, qui recherchaient une stabilité et légèreté et efficacité pour un déplacement sans trop d’effort »

De l’efficacité ou de l’efficience ? Capacité de parvenir à un maximum de résultats avec un minimum de ressources. Une action peut être efficace, mais pas efficiente si elle utilise des moyens disproportionnés.

Extraire le valeureux

Angles complémentaires qui constituent un équipage en mutualisant les facettes de leurs talents respectifs. Soit des enseignants qui apportent un soutien dans l’acquisition de savoirs ; ou des parents solidaires qui apportent affections et exemplarité en navigant avec leurs enfants ; encore des adhérents à la recherche d’équipiers pour naviguer. C’est parfois l’occasion de comprendre en cherchant l’explication « ce à quoi » on n’avait jamais pensé ; en conséquence, apprendre à son tour pour transmettre.

La voile ou la traîne

Par analogie à la pratique du cerf-volant il faut augmenter la traîne afin de stabiliser l’ensemble durablement en vol ; nécessité lorsque le vent forcit. Ne sommes nous pas, tour à tour en équipage la voile ou la traîne? En fonction des situations on se substitue dans le rôle de leader ou de limitateur pour tempérer trop de dynamique.

A deux fils

Sur un cerf-volant à double poignées de commande lorsque un des fils se rompt, tournoyant sur lui-même, il finit par chuter !! Entrainement à ces situations sur catamaran lorsque le bout du trapèze d’un des équipiers se rompt. Nécessité de permuter les rôles sur un bateau afin de rendre autonome les équipiers. C’est impératif de simuler, lors d’entrainements, diverses situations. Je me souviens avoir navigué avec ma fille qui n’avait pas fait de catamaran depuis longtemps. Du fait des circonstances, nombreuses en voile, je me suis retrouvé à l’eau ; nous avons dessalé alors qu’elle était encore au trapèze. Ne sachant trop se positionner en cherchant à éviter de tomber sur la voile (pour ne pas l’abimer) elle s’est cognée la tête ; durement sur la bôme, elle aurait pu perdre connaissance…

Un assemblage de handicaps ?

Parabole de l’aveugle et du paralytique souvent citée par les enseignants ; ils illustrent les talents qui s’assemblent transformant les défauts en qualités ; Bien que diminués par le handicap ils mettent leurs dispositions complémentaires au service de leur objectif.
Comme par ailleurs, en alternative aux barreurs, les équipiers qui deviennent bien plus souvent des skippers émérites. En effet, le barreur a souvent une visibilité réduite pour faire des choix tactiques ; il ne sait pas où se placer sur le plan d’eau, particulièrement en compétition. Quand tu l’auras appris, prends l’initiative sur la lecture de la course et la conduite du bateau. Dès lors transforme CE que tu es par QUI tu es dans les décisions, actions que tu entreprends. Transforme en valeurs déterminantes les orientations proposées en tant qu’équipier ; propositions souvent décisives !! C’est salutaire !!

Toutefois en évitant un écueil assez courant en voile :
Arrogant et Prétentieux sont dans un bateau. Qui tombe à l’eau ? L’équipage !!

Débords ou accrochages

Pour beaucoup en navigation il y a du plaisir à ressentir que l’on est débordé par les événements (adrénaline) ; ou pour d’autres ça sera le plaisir de contrôler la situation sans être débordés par ses émotions. Parfois des concurrents affaiblis par des conditions exigeantes de navigation surestiment leur résistance. En difficultés dans l’eau, ils s’accrochent à leur bateau sans pouvoir s’en sortir tout seul. En outre, ils s’engueulent eux-mêmes, voire ceux qui leurs proposent de l’assistance. Certains concurrents chérissent leur bateau, fort chers, plus que leur personne !! Alors des bateaux de surveillance proposent de l’assistance. Appréciant la situation et dépassant les accrochages avec certains concurrents irascibles, ils s’occuperont, selon la gravité et en priorité de l’équipage en difficulté.

Force faiblesse

Diderot : « Dire que l’homme est un composé de force et de faiblesse, de lumière et d’aveuglement, de petitesse et de grandeur, ce n’est pas lui faire son procès, c’est le définir. »

M.B

FrançaisEnglishDeutschNederlands